Sauvons Ayem !

Ce soir, je zappais un peu et en tombant sur NRJ12, j’ai eu un choc. Je regarde très peu la télévision et ce que j’ai vu me conforte dans ce mode de vie.

Ayem, au bord des larmes à plusieurs reprises lors de la présentation du MadMag, une émission sur la télé-réalité. Elle était humiliée, moquée sur son poids tout au long de l’émission. Mais ce qui m’a profondément touchée c’est de voir cette femme obligée de rire de ses complexes, s’humiliant elle-même avec des blagues.

Cet air détaché ne trompe personne, Ayem souffre de cet acharnement. Les chroniqueurs ne cessent de revenir sur ce sujet, si sensible pour elle.

De plus, je ne regarde pas ces émissions, mais sincèrement Ayem est talentueuse, elle mériterait d’être à la tête d’un prime par exemple. Elle sait capter l’attention et ne manque pas de professionnalisme.

Alors par curiosité, je me suis baladée sur les réseaux sociaux de la jeune femme et c’est ce qui m’a poussée à écrire cet article. Tous les commentaires qu’elle reçoit tournent autour de son poids, une pluie d’insultes, des moqueries, des réflexions blessantes. Elle ne peut plus rien poster sans attirer ces imbéciles.

Voilà ce qu’une femme qui vient d’avoir un enfant doit subir quotidiennement. Je la félicite car elle a un courage énorme de supporter les remarques et de continuer malgré tout son émission.

Je suis révoltée pour elle, mais aussi pour toutes ces femmes, jugées après une grossesse ou une prise de poids. Ayem est une femme sublime et talentueuse, digne, de surcroît. Qu’elle pèse vingt kilos de plus vous offusque? Et vous tous? Détenez-vous le corps parfait? Et parfait pour qui? Pour une société, une norme, un diktat?

La cruauté n’a pas de limites, vous sentez qu’elle est fragile car complexée par son poids et vous vous engouffrez dans cette brèche pour alimenter votre frustration et votre jalousie. Oui, jalousie. Certainement qu’un bon nombre d’entre vous n’auraient pas osé assumer ce changement physique publiquement. Elle a ce courage, et vous, à quoi ressemblent votre vie?

Share Button

Un commentaire sur “Sauvons Ayem !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *