L’Inde, les livres & moi

L’inde a toujours été une fascination pour moi. Alors quand je retrouve cet univers dans les livres…

Deux romans traduisent exactement la dualité indienne, c’est un pays fascinant, coloré, vivant, d’une grande richesse culturelle et humaine, toutefois c’est également un pays corrompu, violent et pauvre.

A travers ces deux histoires, vous serez au coeur de l’Inde :

 

1- Mange, prie, aime, Elizabeth Gilbert

9782253126300-TLiz, reporter et écrivaine, quitte tout pour voyager pendant un an. Elle va se rendre en Italie, en Inde et en Indonésie. C’est un de mes livres préférés car il change la vie, il a changé la mienne. L’écriture est sublime, je le traîne partout avec moi et c’est le seul livre que je peux relire indéfiniment. Je me souviens particulièrement du début où Liz, se réveille la nuit, elle dort alors avec son mari, elle se lève et va dans la salle de bain. Elle s’effondre et se retrouve face contre terre et une voix lui dit : « Va te recoucher Liz », je garde cette image en tête. Cet effondrement qui va la pousser à tout quitter et à vivre pour elle par la suite. J’ai tout quitté également quand j’ai refermé ce livre…

La partie sur l’Inde est très intéressante, Liz apprend beaucoup sur elle-même. Je ne peux vous en dire plus sans risquer de vous dévoiler ce qui va se passer…

 

 

 

2- Goodbye Gandhi, Mélanie Talcott

Melanie Talcott Goodbye Gandhi

Si vous n’avez pas lu ce livre, vous avez raté votre vie. J’ai pris une claque avec ce roman !

L’histoire se passe en Inde, alors qu’il se rendait au Marché aux fleurs, l’inspecteur Vijay Ramalingam découvre le corps d’une femme, dissimulée selon les rites funéraires indiens. Elle est très connue, c’est Amma Amrita, de son vrai nom Monique Duchemin, une humanitaire française qui a tout plaqué pour fonder l’association « Children From Nowhere ».

C’est un polar, on va suivre l’enquête de Ramalingam. Mais ce que j’ai trouvé fascinant c’est qu’on va suivre, grâce à ses pensées intérieures, les événements qui précèdent la mort de Monique Duchemin. Le lecteur a accès à ses pensées et découvre à travers ses yeux tout ce qui c’est passé à partir de son enlèvement. Comme nous savons qu’elle n’a pas survécu, toutes ces pensées donnent un vrai sens à l’intrigue et j’ai souffert avec elle, personnellement.

L’Inde est représenté dans sa partie la plus sombre, où la corruption et la violence sont reines. Néanmoins, j’ai senti le parfum des fleurs, des épices en lisant « Goodbye Gandhi ». Je remercie infiniment Mélanie pour ce cadeau et je vous invite à vous offrir cette merveille !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *