Delphine de Vigan « Rien ne s’oppose à la nuit »

bm_9782709635790        Je sais, ce roman est maintenant un classique, mais j’avais besoin d’en parler « à ma façon ». Ce livre contient tout ce que j’aime et tout ce que je déteste. Je l’avais acheté à sa sortie en 2011, j’aimais beaucoup la couverture et il faut bien le dire, il était en tête de gondole absolument partout. J’ai lu les premières pages et je l’ai revendu. Ce n’était pas le moment pour moi. Et c’est exactement ça, il faut trouver un instant précis pour que ce roman résonne en vous. J’ai acheté « Rien de s’oppose à la nuit » après ma lecture de « D’après une histoire vraie » et je pense avoir fait le bon choix. Je n’ai pas pu encore le lire jusqu’au bout, c’est très difficile, j’ai l’impression qu’une vague arrive sur moi et me jette à terre à chaque page. Delphine de Vigan a cette écriture qui remet tout en question, qui vous accroche et vous écorche. C’est un combat où le lecteur n’en ressort pas lui-même, il a changé. C’est là tout le talent de Madame. N’en avez-vous pas marre de lire pour lire? Je suis de celles qui pensent qu’un roman n’est pas forcément une échappatoire, une distraction ou une dose de légèreté. Un livre a ce pouvoir de vous retourner, de vous dévoiler, de parler à votre place et tout devient plus clair, vous en sortez différente, avec des réponses ou d’autres questions. Merci Delphine, tu as ce fantastique pouvoir, tu es écrivaine, tu es dans La Littérature. Tu ne racontes pas des histoires, de belles histoires, tu es Ecrivaine.

Tout le monde peut écrire un livre, rares sont ceux qui changent votre vie.

Ecrire une histoire, sans travailler son écriture, est-ce de la littérature?

Quoi? Je n’ai pas encore parlé du roman?

Autobiographie. Bipolaire. Drames. Famille. Retracer. Lisez-le.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *